Home > biopoliitika, Charles Ruelle, Michel Foucault > Charles Ruelle “Population, milieu et normes”

Charles Ruelle “Population, milieu et normes”

Ruelle, Charles 2005. Population, milieu et normes. Note sur l’enracinement biologique de la biopolitique. Labyrinthe 22(3) : 27-34.

[…] l’émergence du biopouvoir n’est pas seulement la mise en place de nouveaux dispositifs de contrôles sur la vie, mais la réponse politique à l’émergence d’un nouvel objet du pouvoir, à savoir la vie elle-même. (28)

[…] dans Sécurité, territoire, population, Foucault définit le biopouvoir comme « l’ensemble des mécanismes par lesquels ce qui, dans l’espèce humaine, constitue ses traits biologiques fondamentaux va pouvoir entrer à l’intérieur d’une politique, d’une stratégie politique, d’une stratégie générale de pouvoir, autrement dit comment la société, les sociétés occidentales modernes, à partir du XVIIIe siècle, ont repris en compte le fait biologique que l’être humain constitue une espèce humaine » (STP,p. 3). (29)

Foucault distingue quatre traits généraux des dispositifs de sécurité : le milieu comme espace de sécurité, le traitement de l’aléatoire par régulations, l’inscription de la norme à l’intérieur de normalités différentielles, la population comme sujet et objet des mécanismes sécuritaires. Ici, et contrairement au système disciplinaire, l’analyse des dispositifs sécuritaires emprunte ses principaux concepts, ou leur assigne un sens commun, à l’épistémologie biologique et médicale de la seconde moitié du XIXe siècle. (29-30)

L’opposition entre le disciplinaire et le sécuritaire se joue ainsi dans l’articulation entre les anciens concepts prébiologiques et les autres : entre le territoire et le milieu, la normation et la normalisation, le peuple et la population, l’instruction et la régulation. (30)

La population est ainsi tiraillée entre une détermination biologique fondamentale du vivant (l’espèce) et une dimension émergente psycho-politique (le public), entre lesquelles elle tisse un lien continu, déterminant ainsi « l’espace pertinent à l’intérieur duquel et à propos duquel on [i. e. le gouvernement] doit agir » (STP, p. 77). Bien que le sens de « population » soit toujours tiraillé entre diverses déterminations – biologique, démographique, statistique ou historique, le niveau biologique offre donc pour Foucault le point d’ancrage fondamental de signification. (31)

« La discipline travaille dans un espace vide, artificiel, que l’on va construire entièrement. La sécurité, elle, va prendre appui sur un certain nombre de données matérielles. Elle va travailler bien sûr l’emplacement avec l’écoulement des eaux, avec les îles, avec l’air, etc. Donc, elle travaille sur un donné. » (STP, p. 21.) Dans la politique sécuritaire, il s’agit alors d’aménager un milieu pour une population, en fonction d’un donné et de séries d’événements aléatoires. (32)

L’action biopolitique, en ce sens, apparaît fondamentalement comme une action indirecte sur la population par le biais des transformations et de l’aménagement du milieu. (32)

On n’agit plus sur les individus mais sur les groupes à risque. On n’a plus le sain et le non-sain, le normal et l’anormal, on a divers niveaux de courbes d’où l’on déduit des populations, aujourd’hui dites « à risque ». La technique va alors consister à ramener à la normalité fixée par des courbes statistiques les groupes les plus défavorables, les plus déviants par rapport à la courbe normale, générale. Ce qui est normal, ce n’est plus ce qui est prescrit, ce sont les diverses distributions. C’est pourquoi, selon Foucault, la normalisation sécuritaire correspond plus à une normalisation qu’à une véritable « normation » (STP, p. 59). (34)

Advertisements
  1. No comments yet.
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: